maisondagoit BOUTIQUE☚SHOP
Jacques Rigaut
8.00

Derrière la salle de bains
SOLD OUT
• Lord Patchogue
« Chaque miroir porte mon nom.
Mon secret : je suis de l’autre côté de la glace. Le 20 juillet 1924 à Oyster Bay dans la maison de C. S., j’ai réalisé cet exploit : j’ai pris un léger élan et, le front en avant, j’ai traversé la glace. J’ai mes témoins. Ce fut facile et magique. Une légère coupure au front, blessure imperceptible.
Depuis, au lieu que chaque miroir porte mon nom comme autrefois, c’est, moi qui de l’autre côté vous répond, c’est moi qui vous instruis, c’est moi qui vous modèle. Seul je suis un peu moins qu’un point, devant vous, sans effort, sans malice, je vous suis, je suis vous ; vous avez de la peine à y croire, et vous vous hâtez de faire, une grimace ; c’est probablement pourquoi on dit que je suis. Affecté.
Signez votre nom, vivant, au bas de ce miroir, signez au burin, pourvu que dans votre nom ne figure ni le p, ni le t, ni le e, ni le h, ni le o, ni le g, ni le a, ni le u, ni le c.
Comme le photographe : « Souriez, je ferai le reste. »

Livre grand format
10,00 € TTC
2 piqûres métal. Impression noire et pliage à la main.
Dimensions : 15,2 x 21 cm environ.

• Coffret Jacques Rigaut
20,00 € TTC
Coffret 15 x 15 x 3,5 cm noir.
Livres imprimés sur papier bouffant, impression noir et pliage à la main.

• Je serai sérieux comme le plaisir
« Je serai sérieux comme le plaisir. Les gens ne savent pas ce qu’ils disent. Il n’y a pas de raisons de vivre, mais il n’y a pas de raisons de mourir non plus. La seule façon qui nous soit laissée de témoigner notre dédain de la vie, c’est de l’accepter. La vie ne vaut pas qu’on se donne la peine de la quitter. On peut par charité l’éviter à quelques-uns, mais à soi-même ? Le désespoir, l’indifférence, les trahisons, la fidélité, la solitude, la famille, la liberté, la pesanteur, l’argent, la pauvreté ; l’amour, l’absence d’amour, la syphilis, la santé, le sommeil, l’insomnie, le désir, l’impuissance, la platitude, l’art, l’honnêteté, le déshonneur, la médiocrité, l’intelligence, il n’y a pas là de quoi fouetter un chat. Nous savons trop de quoi ces choses sont faites pour y prendre garde ; juste bonnes à propager quelques négligeables suicides-accidents. (Il y a bien, sans doute, la souffrance du corps. Moi, je me porte bien : tant pis pour ceux qui ont mal au foie. Il s’en faut que j’aie le goût des victimes, mais je n’en veux pas aux gens quand ils jugent qu’ils ne peuvent endurer un cancer). Et puis, n’est-ce pas, ce qui nous libère, ce qui nous ôte toute chance de souffrance, c’est ce revolver avec lequel nous nous tuerons ce soir si c’est notre bon plaisir. La contrariété et le désespoir ne sont jamais, d’ailleurs, que de nouvelles raisons de s’attacher à la vie. C’est bien commode, le suicide : je ne cesse pas d’y penser ; c’est trop commode : je ne me suis pas tué. Un regret subsiste : on ne voudrait pas partir avant de s’être compromis ; on voudrait, en sortant, entraîner avec soi Notre-Dame, l’amour ou la République. »

Livre grand format
8,00 € TTC
Deux feuilles de papier cream 150 gr pliées l'une sur l'autre, l'une dans l'autre.
Impression couleur et pliage à la main.
Dimensions : 15,2 x 24 cm environ.

Photo : Jacques Rigaut dans Emak Bakia de Man Ray. 1926.

Produit ©derrierelasalledebains

Keep shopping