maisondagoit BOUTIQUE☚SHOP
beat
5.00
HOP J'achète

Derrière la salle de bains
• BEAT

« Mais c’est sans doute la poésie qui exprime le plus clairement l’attitude de la « Beat Generation » et son désir e réné de croire, en dépit de tout. Une école de jeunes poètes de San Francisco (qui est le Paris de cette génération) a rompu complètement avec ses élégants prédécesseurs académiques. Quelques uns se réclament du bouddhisme Zen, qui est une psychologie très sophistiquée et irrationnelle de la révélation, et attendant le « satori » (sagesse-compréhension- réconciliation). Quelques uns sont catholiques, et même parfois moines, et prient pour le salut du monde. Plusieurs ressemblent à des moines mendiants ou à des troubadours médiévaux, portant sur le dos toutes leurs possessions, y compris des copies dactylographiées de poèmes qu’ils abandonnent, comme le disait l’un d’eux, « dans les galeries d’art, les pissotières ou tout autre endroit où se rencontrent les poètes ». Tous croient que seul doit être exprimé l’essen- tiel, même si ce n’est pas poétique ; seul ce qui est inaltérable est vrai ; ce qui échappe au poète en un ot incontrôlable et qui trouve sa forme tout seul est digne d’être écrit. Les attitudes littéraires, les préoccupations métriques ou grammaticales, tout ce qui sépare la littérature de la vie (du moins le disent-ils) doit disparaître. C’est pourquoi leurs récitals de poésie ressemblent plus à des « jam sessions » qu’à d’élégantes réunions culturelles : public en bras de chemise, saxo-ténor, alcool et imprécations de l’auditoire. » | JOHN CLELLON HOLMES

Livre grand format
5,00 € TTC
Deux feuilles de papier bouffant 110 gr pliées l'une sur l'autre, l'une dans l'autre.
Impression couleur et pliage à la main.
Dimensions : 15,2 x 24 cm environ.

Keep shopping