maisondagoit BOUTIQUE☚SHOP
Pierre Escot
8.00

Derrière la salle de bains
• Les bords
« Les bornes dans les tunnels, les feux de positions, j’ai vu de la lumière chez vous, cela ne m’a pas
empêché de venir.
Je voudrais bien moi aussi, encore une fois, avoir les mains moites et toucher un corps. Venir dans ce qui est petit, venir dans ce qui est grand,
toutes, tous, à des prix défiant la concurrence naturelle.
Ce n’est pas rien ce qui nous sépare, c’est comme à travers l’eau,
je veille autant sur vous, que vous sur moi, enfin, ce qu’il en reste.
Une main couvre l’autre. Elles se croisent et se recroisent.
Elles pourraient même prendre leurs places.
Elles pourraient même prendre la vôtre. »

Deux feuilles de papier cream 150 gr pliées l'une sur l'autre, l'une dans l'autre.
Impression noir et pliage à la main.
Dimensions : 15,2 x 24 cm environ.

• Décompte zéro un
« Des grandes trainées dans le sol, les objets descendent, se lèvent dans l’air, chaque figure se retourne, conservation engagée, effacement continu. Je vous avais entendu, vous aviez dit je suis prêt à dire oui, je laisse un vide compact qui vous tient, je ne partirai pas. Les objets redescendent, les contours apparaissent. Conservation engagée. Vous complétez, s’entendre dire la première nuit, cet instant, le premier. 32% oubli. 15% hypothèses diverses. 11 % remise en cause. 1% souvenirs divers. Les boites s’ouvrent, les pièces sont jointes. Vous êtes un signe. Vous êtes au pied du mur. Vous êtes témoin des limites, chaque objet est une image. La conservation continue. Vous vous souvenez de la première prise, vous devinez la première parole. Apprentissage temps mort, les noms s’inversent, les compléments disparaissent, les verbes se remplacent. 18% attente. 10% refus. 12% listes inachevées. »

Papier bouffant 85 gr. 2 piqûres métal. Couverture à rabats.

Portrait de Pierre Escot par Franck Chevalier.

©derrierelasalledebains

Keep shopping