maisondagoit BOUTIQUE☚SHOP
Perrine Le Querrec
5.00

Derrière la salle de bains
• Casa Molino
• L'Initiale
• De la guerre
• La ritournelle
• Ali
• Silence

Littérature mineure
• L'excédent
« Avril au son des carillons dans une maisonnette dérobée au bout d’une allée au fond du jardin de la Villa sur une table de bois écrivant t’attendant les pieds brûlés par la marche talons hauts censés me transformer en femme pour te séduire te plaire est toujours un objectif je ne sais si je l’atteins si tu l’attends je ne sais
Ici deux jours deux nuits
De Rome quelques rues des arbres sublimes les pins plantés par Ingres je ne les oublierai pas, ni toi je ne peux t’oublier ou m’éloigner écorce sur le tronc
L’attraction sauvage ne se commande pas ne se régule pas, elle échappe à la volonté, quel pauvre petit jouet enclin au désir m’accordant à ton pas ne convoitant rien de plus que tes étreintes tes histoires ta présence rien de plus cette liste entière
De Rome les vues panoramiques sur une ville toute d’ancienneté mijotant dans son jus de ruines c’est drôle je ne sens ni Pasolini ni d’autres mais de Rome finalement je n’ai rien vu que notre lit et le jardin de la Villa les pins à l’odeur d’oranger mélangés aux nuages l’escalier en forme de conque et le petit gravier roulant sous nos pas
À Rome j’ai pris conscience je n’arrive à rien ce n’est pas l’écriture ce sont les buts et la direction
des questions d’absolu à l’odeur d’oranger »

Photo : autoportrait de Perrine Le Querrec, Construction, 2017.

Divers formats.
Deux feuilles de papier cream 150 gr ou papier bouffant 85 gr pliées l'une sur l'autre, l'une dans l'autre.
Impression couleur et pliage à la main.

©derrierelasalledebains ©litteraturemineure

Keep shopping